Journée d’étude « La Matérialité à l’ouvrage en bande dessinée »

Affiche_Wittockiana_final_detail

17 novembre 2018  |  Bibliotheca Wittockiana

Rue du Bemel 23, 1150 Woluwe-Saint-Pierre

Dans le cadre de l’exposition « Ainsi, Dire » qui se tiendra (du 29 septembre 2018 au 20 janvier 2019) à la Bibliotheca Wittockiana, musée des Arts du Livre et de la Reliure à Bruxelles, le groupe ACME organise une journée d’étude sur la matérialité de la bande dessinée contemporaine en dialogue avec les artistes exposés : Éric Lambé, Christophe Poot et Florian Huet. L’événement sera l’occasion d’un échange approfondi entre recherche et création. Continue la lecture

Conférence ULB – Philippe Kaenel

De Rodolphe Töpffer à  Gustave Doré : l’artiste mis en scène

une conférence de Philippe Kaenel (Unil)

vendredi 16 novembre à 18h30
Université Libre de Bruxelles
Local A.Y.2.107
(patio du Bâtiment A, campus du Solbosch)

Gustave Doré, « Une Ascension au Mont Blanc », Petit Journal pour Rire, n° 229, 1860. Source : BMVR de Nice. Via Töpfferiana

Gustave Doré, « Une Ascension au Mont Blanc », Petit Journal pour Rire, n° 229, 1860. Source : BMVR de Nice. Via Töpfferiana

Philippe Kaenel est professeur associé d’histoire de l’art contemporain à l’Université de Lausanne. Ses travaux portent notamment sur les arts graphiques en général – sur l’illustration, la caricature, la bande dessinée, l’affiche, la photographie – ainsi que la théorie de l’art et la critique. Il a été le commissaire général de plusieurs expositions internationale. Il a également dirigé et écrit une vingtaine de livres; entre autres, Le métier d’illustrateur (1830-1880) : Rodolphe Töpffer, J.-J. Grandville, Gustave Doré (Droz, 2005) et Théophile-Alexandre Steinlein : L’Oeil de la rue (5 Continents, 2008, en collaboration avec Catherine Lepdor) qui font figure de références incontournables dans leur domaine.

Parution – Comics Memory: Archives and Styles

Ahmed_86951710 v1

Comics Memory: Archives and Styles is the volume following up on the Comics Memory conference organized in April 2017 in Ghent in collaboration with ACME.

Despite the boom in scholarship in both comics studies and memory studies, the two fields rarely interact—especially with issues beyond the representation of traumatic and autobiographical memories in comics. With a focus on the roles played by styles and archives—in their physical and metaphorical manifestations—this edited volume offers an original intervention, highlighting several novel ways of thinking about comics and memory as comics memory. Bringing together scholars as well as cultural actors, the contributions combine studies on European and North American comics and offer a representative overview of the main comics genres and forms, including superheroes, Westerns, newspaper comics, diary comics, comics reportage and alternative comics. In considering the many manifestations of memory in comics as well as the functioning and influence of institutions, public and private practices, the book exemplifies new possibilities for understanding the complex entanglements of memory and comics. Continue la lecture

Journée d’étude sur Glénat

Champs, mondes et réseaux de la bande dessinée : le cas de Glénat
Journée d’étude organisée par ACME et COnTEXTES

20 AVRIL 2018       UNIVERSITÉ DE LIÈGE
Place du XX Août – Petit Physique/Salle de l’Horloge

André Franquin et Jacques Glénat-Guttin, photo reprise dans "Glénat, 30 ans d'édition" (1990) par Paul Herman

André Franquin et Jacques Glénat-Guttin, photo reprise dans « Glénat, 30 ans d’édition » (1990) par Paul Herman

Distinct à la fois des maisons plus traditionnelles comme Dupuis ou Dargaud et des institutions alternatives plus récentes comme L’Association ou Frémok, Glénat est un éditeur original, qui offre des prises diverses et solides permettant de rendre compte de ses rouages et logiques. Fondée en 1969 à Grenoble par le bédéphile amateur jacques Glénat, la maison voit le jour la même année que le fanzine Schtroumpf qui deviendra les fameux cahiers de la bande dessinée (1969-1990), dirigés par Thierry Groensteen à partir de 1984 et qui constituent une clé pour saisir l’émergence d’un discours critique sur la bande dessinée. Glénat investit dans les styles et genres très divers (fantastique, humour, aventure, histoire, …) avec dans chaque domaine des succès retentissants comme Les Passagers du vent de François Bourgeon (1980-87) jusqu’à Il était une fois en France (2007-2012). En 1990, l’éditeur est l’un des premiers a publier des mangas avec Akira, puis Dragon Ball qui sont prolonges par d’autres succès mondiaux comme One Piece ou Bleach. En 2007, s’ouvre à Montréal la collection Glénat Québec qui met à l’honneur des auteurs locaux (e.g., François Lapierre, chroniques sauvages, 2010). Enfin, l’éditeur propose également plusieurs revues de bande dessinée dont la plus récente est Tchô (1998-2013). Le dynamisme et l’ampleur du catalogue de Glénat invitent à un examen qui permettra d’interroger son développement et le rôle que joue cette maison d’édition dans les mondes, champs et réseaux de la bande dessinée francophone, voire au-delà.

Continue la lecture

ACME Speaker Series – Brut de Comics

ACME Speaker Series

Jeudi 19 avril 2018 – 16h
Salle de l’Horloge
Place du XX Août, Liège

BRUT DE COMICS

Wouter Coumou, Sans titre, feutre sur papier, vers 2000, 21x29,6cm.

Wouter Coumou, Sans titre, feutre sur papier, vers 2000, 21×29,6cm.

 A priori, tout oppose l’art brut et la bande dessinée – tant en termes de conditions de création, de diffusion, ou de statut culturel et auctorial. Au-delà des différences apparentes, cette table ronde se propose d’interroger les dialogues artistiques qui se nouent entre ces deux champs de création : le primat accordé au récit, les emprunts réciproques de dispositifs plastico-narratifs ou les liens qui se tissent entre créations brutes ou outsider et bandes dessinées inscrites dans un processus de dissidences par rapport au tout-venant de la production – fanzines, édition alternative, comics underground.

  • Hugo Frey (University of Chichester), “Knowing what cannot be known: research themes in the study of ‘Outsider Comics”
  • Erwin Dejasse (ACME), “‘Comicité’ de l’art brut et outsider”

Les deux interventions seront suivies d’une session de questions-réponses. Gratuit et ouvert au public.

ACME Speaker Series : Chris Reyns-Chikuma

ACME Speaker Series

Jeudi 29 mars 2018 – 16h
Philo 2 (bâtiment A1)
Place du 20-août, Liège

Lewis Trondheim, un homme-orchestre dans le monde de la bandessinée

 une conférence de Chris Reyns-Chikuma (University of Alberta)

unnamed
utilisée avec la permission Lewis Trondheim © 

Cette présentation aura pour but d’explorer le contraste extraordinaire entre l’apparente simplicité de son dessin et la complexité du personnage et de ses productions. Trondheim est en effet scénariste, dessinateur, auteur d’avant-garde, amuseur public, et écrivain pour la jeunesse, ayant produit plus de 100 ouvrages, co-éditeur, directeur de collection, collaborateur multiple, insatiable explorateur de formes, formats, genres et médias (livre, animation, film, BDN), et même avocat de causes utiles (anti-coloniale (1730, Ile Bourbon), anti-patriarcale (La Nouvelle Pornographie), et anti-néo-libérale (Panique en Atlantique) et enfin co-fondateur du Syndicat des Auteurs de BD.

Chris Reyns-Chikuma est Associate Professor à l’Université de l’Alberta (Canada), où il se spécialise dans la bande dessinée. Il a publié sur l’Oubapo, Van Hamme, Rabagliati, Nury et Vallée, Boudjellal, Ms. Marvel-Kamala Khan, la manfra, aurélia aurita, la BD au féminin, le livre illustré gay Tango, Masereel, Satrapi, Franquin, Davodeau, la BD au musée, et Trondheim (sur lequel il co-dirige un numéro spécial pour Image [&] Narrative). Récemment, il s’intéresse particulièrement aux superhéros francophones (Fantax, Mikros, …) et au monde de l’édition de la BD (Glénat et Dupuis). Il est actuellement professeur invité en séjour de recherche à Liège pour trois mois.

Chercheur invité — Chris Reyns-Chikuma

Le groupe ACME a le plaisir d’accueillir ce semestre le chercheur canadien Chris Reyns-Chikuma, qui effectue un séjour de recherche à Liège de février à mai 2018 grâce au soutien du FNRS. Ses recherches durant ce temps seront entre autres consacrées à Glénat, avec l’organisation d’une journée d’étude le 20 avril.

Picture1

Chris Reyns-Chikuma est né à Charleroi (Belgique) et a grandi dans le quartier des éditions Dupuis. Continue la lecture

ACME Speaker Series: Thierry Groensteen

ACME Speaker Series

Vendredi 9 février 2018 – 14h
Salle Henri Pousseur
Complexe Opéra
Place de la République française, 4000 Liège

Le temps dans le récit en bande dessinée

 une conférence de Thierry Groensteen

© Chris Ware, Jimmy Corrigan (Pantheon, 2000)

© Chris Ware, Jimmy Corrigan (Pantheon, 2000)

En s’appuyant sur l’analyse d’exemples précis, on verra combien le rapport du récit dessiné à la durée est élastique, et combien cette notion même de durée est « à tiroirs ». On s’intéressera à la vitesse de la narration, on définira les différentes temporalités à l’œuvre dans les séries et on s’étonnera de quelques emboîtements temporels paradoxaux. Continue la lecture

Appel à communications – Journée d’étude sur Glénat

Champs, mondes et réseaux de la bande dessinée : le cas de Glénat
Journée d’étude organisée par ACME et CoNTEXTES

19 avril 2018
Université de Liège
Place du XX Août 7
4000 Liège
Belgique

 Si le phénomène éditorial de la bande dessinée indépendante, en « dissidence » avec la sphère établie, est aujourd’hui bien cerné, le fonctionnement des maisons d’édition « mainstream » soulève des questions tout aussi cruciales, déjà explorées par Sylvain Lesage (2014) dont les pistes de travail méritent d’être prolongées. Le cas de Glénat se révèle idéal pour un tel projet puisque cette maison d’édition grenobloise a commencé à la même époque que Futuropolis et sur un mode similaire, grâce à l’impulsion de quelques individus enthousiastes et à leurs revues de fans. Continue la lecture

ACME Speaker Series : Lukas Etter on Jazzy Notes in Hergé’s Tintin

ACME Speaker Series

Mardi 21 novembre 2017 – 14h30
Salle de réunion du Décanat (bât. A1)

On the More Jazzy and Less Jazzy Notes in Hergé’s Early Tintin Albums

 

Tintin au Congo ©Hergé/Moulinsart 2012

‘Jazzy’ or not, the close intermedial encounter of jazz and comics (both defined in a broad sense here), i.e., of two by themselves medially and semiotically complex forms of expression, asks for a general reflection on the nature of sound in combination with notes, partitions, movement, and performance in the comics medium. This paper is interested in how such encounters are produced, received, and institutionalized in the 1920s and 1930s in Francophone Europe; it consists of a close reading of musical and sound notation in Hergé’s early Les Aventures de Tintin albums. The paper ultimately pursues the questions of why a jazz aficionado like Hergé would shy away from making allusion to the heterosexual dancing and African American musicians so important for the popular imagination in these decades; whether this should be closely linked to or, conversely, contrasted from the white, colonialist gaze on the black body which Hergé participates in especially in his early albums; and to what degree allusions to the jazz age and American music may be read between the lines in some Tintin adventures all the same.

Lukas Etter holds a PhD from the University of Bern, where he defended a thesis on the question of style in black-and-white alternative comics in 2014, which should be published shortly. He has since been working as a postdoctoral research associate at the University of Siegen, where he works on school mathematics in XIXth-century American literature.