Collection ACME / The ACME Series (PULg)

Publiée sous les auspices des Presses Universitaires de Liège (PUlg), la collection ACME a pour objectif de contribuer au discours scientifique sur la bande dessinée. Elle vise à interroger tant le médium que les réflexions critiques et concepts théoriques mis en place pour le décrire dans son histoire, ses formes, ses genres, ou encore ses modes de production et de réception.

___________________________________________________________________________

Published by the University Press of Liège (PUlg), the ACME series aims at contributing to the development of comics studies in a pluri- and interdisciplinary perspective. It seeks to explore the many facets of the form and to engage simultaneously with the critical reflections and theoretical concepts employed to describe and analyze the medium in terms of history, genres, reception contexts and means of production.

COLLECTION ACME N°1

bd dissidence

La bande dessinée en dissidence. Alternative, indépendance, auto-édition / Comics in Dissent: Alternative, Independence, Self-Publishing.

Sous la direction de / Edited by Christophe Dony, Tanguy Habrand & Gert Meesters.

En confrontant logiques de champs et de marchés, stratégies de légitimation et discours sociaux, culturels, politiques ou encore esthétiques, ce volume interroge l’apparition et les usages complexes de la notion de dissidence dans la bande dessinée contemporaine. Quelles formes prennent des pratiques éditoriales ou artistiques en rupture avec une certaine idée de l’ordre établi ? Comment déterminer les lignes de force et contradictions d’une (contre-)culture le plus souvent consciente d’elle-même ? À quels niveaux s’opèrent les échanges symboliques entre discours artistiques et discours critiques ? Prenant appui sur les démarches d’artistes et de structures éditoriales qui se réclament le plus souvent de l’alternatif ou de l’indépendance, cet ensemble de réflexions critiques explore des phénomènes du monde – dans son acception la plus
large – de la bande dessinée.

This volume investigates the complex notion of dissent as it can be applied to contemporary comics in confronting field and market logic, legitimation strategies, and social, cultural, political and aesthetic discourses. How do artists and/or publishing structures distance themselves from a certain idea of the established order? In what ways do they challenge the existing systems and environments in which they operate? How can we characterize the many guises and sometimes conflicting objectives of a generally self-conscious (counter-)culture? And what kinds of symbolic exchanges can we observe between artistic and critical discourses? These are some of the questions that the here gathered essays explore in considering the practices and strategies of either so-called and/or selfproclaimed independent or alternative comics artists or publishers.


Christophe Dony
works as an assistant in the Department of Modern Languages and Literatures at the University of Liège, Belgium. His research focuses on the functions of inter- and hypertextuality in American comics.

Tanguy Habrand est assistant à l’Université de Liège au sein du Département des Arts et Sciences de la Communication. Associé au CELIC (Centre d’Étude du Livre Contemporain), il mène une thèse consacrée à l’édition indépendante.

Gert Meesters is assistant professor of Dutch at the University of Lille 3, Charles-de-Gaulle in France. He co-edited L’Association, une utopie éditoriale et esthétique (2011). His current research focuses on the stylistics of Belgian and French comics.

__________________________________________________________________________

Collection ACME N°2

Mythologies du superhéros. Histoire, physiologie, géographie, intermédialités.

Sous la direction de François-Emmanuël Boucher, Sylvain David et Maxime Prévost

mythologies superhéros

Les superhéros, demi-dieux d’un monde sans Dieu, constituent collectivement une mythologie laïque se diffractant en sous-ensembles de mythes modernes. Ceux-ci ont infiltré de manière durable l’imaginaire collectif. Dans une entrevue de 1985, Stan Lee, co-créateur de Spiderman, de Hulk, de Thor et des Quatre Fantastiques, entre autres superhéros, observait que quiconque s’intéresse au cinéma, à la littérature, à l’opéra, à la peinture ou à tout autre art de la représentation devrait aussi porter attention aux comic books, tout aussi déterminants que les autres arts populaires dans la constitution de l’imaginaire social. À l’heure où l’histoire culturelle n’a plus à prouver sa pertinence, un tel énoncé ne paraît plus paradoxal. Partant de l’affirmation d’Ernst Cassirer selon laquelle le mythe est « l’objectivation de l’expérience sociale de l’humanité », on pourra s’interroger sur la socialité de ces êtres d’irréalisme pur : comment, à quelles conditions et pourquoi est-il permis au lecteur ou au spectateur de s’identifier à un personnage dont les caractéristiques transcendent celles de l’humanité ordinaire?

François-Emmanuël Boucher est professeur au Département d’études françaises du Collège militaire royal du Canada. Il a publié Les Révélations humaines. Mort sexualité et salut au tournant des Lumières (Peter Lang).

Sylvain David est professeur au Département d’études françaises de l’Université Concordia. Il a notamment publié Cioran. Un héroïsme à rebours (Presses de l’Université de Montréal, « Espace littéraire »).

Maxime Prévost est professeur au Département de français de l’Université d’Ottawa. Il est l’auteur de Rictus romantiques. Politiques du rire chez Victor Hugo (Presses de l’Université de Montréal, « Socius »).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>